• Facebook Artha
  • Instagram artha.ink

Les Ailes du Coeur

Vivre est un voyage et le voyage est un art qui prend rarement tout son sens sans les rencontres et les partages qui changent à tout jamais notre façon de percevoir la vie.

Qu’est-ce que cette quête de sens ? À mes yeux, c’est tout simplement le début d’un cheminement exploratoire où chaque individu s’autorise à remettre en question ses préconçus. Souvent, un élément déclencheur nous propulse dans cette direction avant que nous ayons eu le temps d’y consentir ; la perte d’un être cher, un accident, ou un malaise profond nous habitant. Parfois, c’est aussi une quête de vérité basée sur l’analyse et la curiosité. Mais dans tous les cas, elle nous pousse à prendre un pas de recul pour observer ses habitudes et ses croyances sous un nouveau jour. C’est le début des remises en question et de la pensée critique dans un dialogue ouvert avec soi-même et avec les autres. Mais, c’est aussi une «healthy dose» de doutes, d’angoisses existentielles et d’incertitude parfois (souvent) inconfortables pour s’ouvrir en toute humilité à un univers de possibilités et d’opinions divergentes. Le tout, soutenu par le plus d’honnêteté possible envers soi-même. C’est ainsi un processus qui se base sur l’authenticité: «Être tout à fait honnête envers lui-même est le plus bel effort qu’un homme puisse faire» Freud cité par Maslow.

 

Toute une recette qui peut sembler un peu complexe à appliquer. Tel que le soulignait mon professeur universitaire de psychologie du développement et de l’adaptation au sujet du chemin vers soi, l’authenticité est comme un but, mais qui n’est jamais atteint. C’est un perpétuel développement correspondant à coïncider de plus en plus avec soi-même.

 

Pour avoir accès à cette connexion avec soi, il faut se libérer d’un paquet de croyances limitantes, de peurs, de jugements et de nos fameux narratifs de société nous dictant quoi penser. Il faut également cultiver cette relation avec son monde intérieur.

 

Simple? Facile? Confortable? Pas toujours… C’est quitter les sentiers battus et assumer ce qui vient avec.  Mais vivre une vie riche de sens de plus en en plus en adéquation avec les vérités transitoires que nous trouvons sur le chemin est une aventure des plus rafraîchissante. Se réinventer et réinventer son mode de vie, c’est proposer de nouvelles façons de voir et de faire les choses susceptibles d’inspirer les autres. C’est, en réaction aux déséquilibres observés tels que la destruction de nos écosystèmes, ainsi qu’une santé physique et mentale précaire, s’offrir la possibilité de créer un monde un peu plus adapté à nos besoins. Un peu plus en équilibre. C’est mettre au monde et partager une partie de ses idéaux.

 

Existe-t-il une vérité ou une réponse définitive? Mis à part l’Amour avec lequel on se trompe rarement… Je ne crois pas. Je crois que notre état d’équilibre entant qu’individu ou société est en perpétuelle évolution. Et qu’à chaque changement, il faut adapter de nouvelles réponses.  Ainsi, il est aussi urgent de s’adapter aujourd’hui aux «inputs» que nous recevons. Rester figé dans des modèles dépassés ne fait qu’accentuer notre déséquilibre.

 

Différent. Peut-être? Et si c’était l’une des solutions? Ma proposition : dépasser les jugements. Surtout les jugements automatiques entourant tout ce qui est inhabituel. Soyons plutôt curieux. Curieux de comprendre comment cette nouveauté peut être une adaptation parfaite à un problème. Comment cela fait sens, simplement d’un point de vue différent ou dans un contexte particulier. Recherchons ce qui est le plus adapté ensemble, au-delà des attachements à nos opinions qui rendent nos dialogues aveugles.

 

Pour moi, Artha ne s’applique pas à définir et imposer une vision, mais plutôt à instiguer un mouvement de réflexion humaine personnelle et collective. Il invite chacun et chacune à partager un peu plus de son idéal. Il inspire avec des histoires et des événements, et il offre à chacun et chacune la permission de voyager au coeur de lui-même pour en émerger un peu plus en adéquation avec ce qui fait sens pour soi.

 

Quel est mon idéal ? À cette étape-ci, je cherche à revenir aux racines en toute simplicité ainsi qu’à favoriser le développement de notre potentiel humain à travers l’optimisation de notre milieu de vie. Je cherche à développer des connexions profondes, saines et enrichissantes avec les gens. J’ai envie de vivre en homéostasie avec la nature qui nous entoure ainsi que notre nature profonde. J’ai envie d’éveiller notre sensibilité et notre écoute à nos besoins et ceux des êtres vivants qui nous entourent. J’ai envie de découvrir de nouveaux horizons en allant à la rencontre des autres cultures.

 

En réponse au déséquilibre découlant d’une culture sociale à tendance axée sur le mental et à un malaise intense vis-à-vis ce qui demande à vivre de façon mécanique, j’expérimente un chemin rempli de cœur à l’écoute de ce qui est organique et vivant en chacun de nous. Ma boussole?  Mon inspiration, ma joie et mon sentiment de résonance, «those things that just feel right». Ce qui me rend curieuse autant qui m’excite. Ce qui me stimule intellectuellement. Ces gens qui vivent une vérité profonde et réfléchie et qui me touchent avec la beauté de leur être. Ainsi, vivre est un voyage et le voyage est un art qui prend rarement tout son sens sans les rencontres et les partages qui changent à tout jamais notre façon de percevoir la vie.

 

Au plaisir de co-créer avec vous,

2020/12/02